Le partenariat Sulky-Jacto

10 juillet 2017

Du gagnant-gagnant sur le marché brésilien

Le Brésil c’est seize fois la surface de la France avec un potentiel agricole immense. C’est le premier producteur mondial de café, de canne à sucre, d’oranges, de haricots, le deuxième de soja et le troisième de maïs. Le tout avec une production qui doit doubler d’ici quinze ans et aussi 30 % de terres nouvelles à cultiver.

Ce développement se fera progressivement – comme en Europe – dans le cadre d’une agriculture de précision faisant appel à des machines de plus en plus technologiques, dans un souci d’économie et d’augmentation de la productivité.

C’est dans ce contexte que les agriculteurs brésiliens recherchent des distributeurs d’engrais performants et précis. Le marché est d’autant plus prometteur que l’offre répondant à ces nouveaux besoins est assez réduite.

Pourquoi ?

Les taxes d’importation importantes dissuadent les importateurs les plus audacieux et les agriculteurs doivent se contenter des machines construites uniquement dans le pays. Le transfert de technologies devient alors une solution pertinente pour s’implanter sur le marché brésilien.

C’est dans cette optique que Sulky et Jacto ont décidé de s’associer dans le cadre d’un partenariat stratégique face à cette opportunité de développement agricole au Brésil. Sulky qui consacre 5 % de ses ressources à la R&D est un spécialiste reconnu de la fertilisation. Jacto avec ses 1 500 salariés est solidement implanté sur le marché brésilien avec un très bon savoir-faire. Jacto pourra aisément adapter la technologie Sulky sur ses nouvelles machines pour fabriquer des distributeurs d’engrais automoteurs et trainés dans ce pays phare d’Amérique du sud.

La technologie Sulky d’un côté, l’implantation solide de Jacto de l’autre, ce partenariat s’affiche dans une stratégie gagnant-gagnant pour le développement de ces deux entreprises familiales de part et d’autre de l’Atlantique.

 

 

Jalon Magazine

Je m’abonne

Nous avons bien pris en compte votre inscription.